Financer une formation professionnelle pour les entreprises

Financer une formation professionnelle pour les entreprises

Les modes de financement de formation professionnelle pour les entreprises

La formation continue est la clé pour assurer la croissance et la pérennité d’une entreprise. La page Financer une formation professionnelle pour les entreprises a été conçue pour répondre aux besoins spécifiques des dirigeants, responsables RH et décideurs d’entreprises qui cherchent à investir dans le développement de leurs équipes.

Grâce à cet inventaire, découvrez en détail les mécanismes, aides et solutions de financement dédiés aux entreprises. Nous vous offrons une vision claire et structurée des différentes opportunités de financement, pour que vous puissiez, en tant que décideur, optimiser votre budget formation et favoriser l’épanouissement professionnel de vos collaborateurs.

L’investissement dans la formation est plus qu’un coût, c’est un levier de performance. Et pour que cette démarche soit réussie, il est essentiel de connaître les soutiens financiers à votre disposition. Naviguez aisément à travers les dispositifs existants et assurez un avenir compétent et innovant pour votre entreprise.

OPCO (Opérateurs de Compétence)

Les OPCO, ou Opérateurs de Compétence, sont des organismes conçus pour soutenir le développement des compétences des salariés. Ils jouent un rôle essentiel dans le paysage de la formation professionnelle en France.

Objectif : Centraliser et optimiser les contributions des entreprises pour financer les formations professionnelles. Le but étant de répondre aux besoins de compétences des entreprises, adaptés à chaque secteur d’activité.

Fonctionnement :

  • Public visé : Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, qui cotisent pour la formation professionnelle.

  • Modalités : Les entreprises versent leurs contributions formation à un OPCO spécifique selon leur secteur d’activité ou leur branche professionnelle.

  • Rôle : Les OPCO financent les actions de formation, conseillent les entreprises sur leurs besoins en compétences, et accompagnent la mise en place des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Bénéficie d’un conseil personnalisé pour identifier ses besoins en compétences et obtenir un financement adapté pour les formations.

  • Pour les salariés : Accès à des formations de qualité, en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi et du secteur d’activité.

S’appuyant sur une expertise sectorielle, les OPCO aident à façonner l’avenir de la formation professionnelle en France, offrant à la fois des opportunités d’évolution pour les salariés et un soutien précieux pour les entreprises.

Mis à jour le 12/09/2023

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est une initiative française mise en place en 2015, remplaçant le Droit Individuel à la Formation (DIF). Ce dispositif donne à chaque salarié et demandeur d’emploi le pouvoir de bénéficier de formations tout au long de sa carrière.

Objectif : Le CPF vise à renforcer la maîtrise des parcours professionnels par des formations qualifiantes. Il offre un droit individualisé à la formation professionnelle.

Fonctionnement :

  • Accumulation des droits : Annuellement, le salarié cumule des heures de formation, en fonction de son temps travaillé. Ces droits sont mobilisables pour des formations spécifiques.

  • Types de formation : Les formations éligibles sont celles offrant une qualification, un diplôme ou un accompagnement pour la validation des acquis de l’expérience (VAE).

  • Initiative : Les employeurs peuvent encourager leurs salariés à utiliser le CPF hors temps de travail en abondant leur compte.

  • Financement : Outre l’employeur, le CPF peut être financé par des OPCO ou par le salarié lui-même.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Le CPF renforce les compétences, optimise la performance et s’adapte aux évolutions sectorielles.

  • Pour le salarié : Il est un vecteur d’évolution, de reconversion ou de montée en compétence.

Le CPF est un pilier essentiel pour la formation continue en France. Les entreprises investissant dans le CPF valorisent leur capital humain et adaptent leurs compétences aux challenges modernes.

Mis à jour le 12/09/2023

Plan de Développement des Compétences

Le Plan de Développement des Compétences (PDC) a été introduit par la réforme de la formation professionnelle de 2018 en France. Il remplace l’ancien “plan de formation” et s’inscrit dans le cadre global de la formation continue en entreprise.

Objectif : L’objectif principal du PDC est de permettre aux entreprises d’identifier, planifier et organiser les besoins en formation de leurs salariés. Ces formations ont pour but de renforcer les compétences des salariés, de répondre aux évolutions technologiques et organisationnelles des entreprises, et d’anticiper les mutations des métiers.

Fonctionnement :

  • Catégorisation des actions : Les formations organisées dans le cadre du PDC sont classées en deux catégories :

    • Les actions permettant d’assurer l’adaptation du salarié à son poste de travail.
    • Les actions permettant de garantir la capacité du salarié à occuper un emploi, dans le cadre d’une démarche préventive.
  • Initiative : C’est l’employeur qui prend l’initiative de mettre en place ce plan en fonction des besoins de l’entreprise et des perspectives d’évolution des postes. Toutefois, il est recommandé d’établir ce plan en concertation avec les représentants du personnel.

  • Financement : Les formations prévues dans le cadre du PDC sont principalement financées par l’entreprise elle-même. Cependant, en fonction de sa taille et de ses besoins spécifiques, elle peut bénéficier d’aides ou de cofinancements, notamment via son OPCO (Opérateur de Compétence).

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Elle assure la montée en compétence de ses salariés, anticipe les évolutions du marché, et renforce sa compétitivité.
  • Pour le salarié : Il bénéficie d’une formation lui permettant d’évoluer, de s’adapter aux nouvelles exigences de son poste ou de se repositionner professionnellement.

Il est important pour les entreprises de bien structurer leur Plan de Développement des Compétences, car cela joue un rôle crucial dans le développement stratégique de l’entreprise et dans la motivation et l’épanouissement des salariés.

Mis à jour le 12/09/2023

Pro-A (Reconversion ou promotion par alternance)

La Reconversion ou Promotion par Alternance (Pro-A) est un dispositif de formation innovant. Conçu spécifiquement pour les salariés, il offre une occasion unique d’évoluer professionnellement ou de se reconvertir à un nouveau métier tout en restant en activité.

Objectif : L’ambition du Pro-A est double : favoriser la montée en compétences des salariés tout en répondant aux besoins changeants des entreprises face aux mutations du marché.

Fonctionnement :

  • Modalités : La formation s’effectue en alternance, combinant des périodes en entreprise et en organisme de formation.

  • Types de formation : Les formations éligibles sont celles qui mènent à une qualification professionnelle, que ce soit un diplôme, un titre professionnel ou une certification reconnue.

  • Durée : Les formations peuvent s’étendre de quelques mois à deux ans, en fonction du niveau de certification visé.

  • Financement : Le financement est assuré par l’OPCO dont dépend l’entreprise.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Le Pro-A est un moyen d’adapter et de renforcer son équipe aux nouvelles exigences professionnelles tout en conservant ses talents.

  • Pour le salarié : Il est une opportunité de développement, de diversification des compétences et de sécurisation du parcours professionnel.

La démarche Pro-A incarne une solution flexible et efficace face aux défis du monde professionnel actuel. Elle facilite la transition vers des métiers d’avenir tout en préservant la stabilité de l’emploi.

Mis à jour le 12/09/2023

Contrat d’Apprentissage

Le Contrat d’Apprentissage est une méthode privilégiée pour former la nouvelle génération aux métiers d’aujourd’hui et de demain. C’est un accord gagnant-gagnant qui combine formation théorique et pratique pour préparer efficacement les jeunes au monde du travail.

Objectif : Le principal but du Contrat d’Apprentissage est d’intégrer les jeunes dans le milieu professionnel tout en leur offrant une formation qualifiante adaptée aux besoins réels des entreprises.

Fonctionnement :

  • Public visé : Destiné aux jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus.

  • Modalités : L’apprenti partage son temps entre une école ou un centre de formation et l’entreprise qui l’emploie.

  • Types de formation : Il peut mener à une variété de diplômes ou titres allant du CAP au diplôme d’ingénieur.

  • Financement : Il est principalement financé par la taxe d’apprentissage et des contributions complémentaires des entreprises.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : C’est l’opportunité d’intégrer un jeune, de le former selon ses standards et de disposer à terme d’un professionnel opérationnel.

  • Pour l’apprenti : Le contrat garantit une formation solide, une première expérience professionnelle et une rémunération.

Le Contrat d’Apprentissage s’inscrit comme une réponse pertinente aux défis du recrutement et de la formation professionnelle. Il assure aux entreprises une préparation adéquate de leurs futurs collaborateurs.

Mis à jour le 12/09/2023

Contrat de Professionnalisation

Le Contrat de Professionnalisation est un dispositif d’alternance qui combine formation théorique en centre et expérience professionnelle en entreprise, visant l’acquisition d’une qualification professionnelle.

Objectif : Son principal dessein est de faciliter l’insertion ou la réinsertion professionnelle des jeunes et des adultes grâce à une formation professionnelle adéquate.

Fonctionnement :

  • Public visé : Destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, mais aussi aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats.

  • Modalités : Les bénéficiaires alternent entre formation en centre et travail en entreprise.

  • Durée du contrat : Le contrat peut varier entre 6 à 24 mois en fonction de la qualification préparée.

Financement : L’entreprise bénéficie d’exonérations de cotisations sociales. De plus, les coûts de la formation sont souvent pris en charge par un OPCO (Opérateur de Compétence).

Avantages :

  • Pour l’entreprise : C’est une opportunité d’attirer, former et fidéliser de nouveaux talents, adaptés à ses besoins et à sa culture.

  • Pour le salarié : Il s’assure une formation qualifiante, une expérience professionnelle valorisante et bénéficie d’une rémunération pendant toute la durée du contrat.

Le Contrat de Professionnalisation répond aux besoins évolutifs des entreprises en matière de compétences tout en offrant aux bénéficiaires une voie d’accès privilégiée au monde professionnel.

Mis à jour le 12/09/2023

Aide TPE Jeunes Apprentis

L’initiative Aide TPE Jeunes Apprentis est une mesure spécifiquement conçue pour soutenir les Très Petites Entreprises (TPE) lorsqu’elles choisissent d’embaucher des jeunes apprentis.

Objectif : Inciter les TPE à embaucher des jeunes de moins de 18 ans en tant qu’apprentis en allégeant le coût salarial de cette embauche durant la première année de contrat.

Fonctionnement :

  • Public visé : Les entreprises de moins de 11 salariés qui embauchent un apprenti âgé de moins de 18 ans.

  • Modalités : L’aide est versée pendant la première année du contrat d’apprentissage. Elle est cumulable avec d’autres dispositifs d’aide à l’embauche.

  • Montant de l’aide : L’aide s’élève à 4 125 € maximum pour la première année.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Une opportunité de réduire les coûts liés à l’embauche d’un jeune apprenti, permettant ainsi d’offrir une formation tout en bénéficiant d’une main-d’œuvre jeune et motivée.

  • Pour l’apprenti : Une chance accrue d’être embauché dans une TPE, lui donnant la possibilité de se former et d’acquérir des compétences professionnelles tout en étant rémunéré.

Opter pour l’Aide TPE Jeunes Apprentis est une stratégie judicieuse pour les entreprises qui cherchent à renforcer leurs équipes tout en jouant un rôle actif dans la formation des jeunes talents.

Mis à jour le 12/09/2023

Fonds National de l’Emploi (FNE) – Formation

Le FNE-Formation est un outil mis en place par le gouvernement français pour soutenir les entreprises confrontées à des changements structurels ou conjoncturels, notamment en périodes de crise.

Objectif : Permettre aux entreprises en difficulté, en particulier lorsqu’elles ont recours au chômage partiel, de maintenir et de renforcer les compétences de leurs salariés à travers des formations financées.

Fonctionnement :

  • Public visé : Toutes entreprises ayant recours au chômage partiel et souhaitant former leurs salariés pendant ces périodes.

  • Modalités : Les entreprises élaborent un plan de formation en collaboration avec la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) de leur région. L’aide est ensuite accordée sous forme de subventions.

  • Montant de l’aide : Les conditions peuvent varier, mais le FNE-Formation prend généralement en charge 100% des coûts pédagogiques de la formation.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Une solution pour renforcer les compétences de son personnel en période de baisse d’activité, tout en bénéficiant d’un soutien financier.

  • Pour les salariés : L’opportunité de se former, de se requalifier ou de monter en compétence pendant des périodes de chômage partiel.

Le FNE-Formation est une réponse adaptée aux besoins des entreprises en mutation, garantissant une montée en compétence de leurs équipes tout en préservant leur trésorerie.

Mis à jour le 12/09/2023

Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) et Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE)

L’AFPR et la POE sont des dispositifs mis en place pour faciliter la transition vers de nouveaux emplois et aider les entreprises à recruter des candidats qui correspondent exactement à leurs besoins.

Objectif : Assurer que les futurs salariés possèdent les compétences nécessaires pour occuper un poste. Ces dispositifs offrent des formations ciblées pour combler l’écart entre les compétences actuelles du candidat et les besoins de l’entreprise.

Fonctionnement :

  • Public visé : Toute entreprise souhaitant recruter un demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi.
  • Modalités : L’entreprise identifie un candidat via Pôle emploi. Si le candidat nécessite une formation pour occuper le poste visé, l’entreprise peut demander une AFPR ou une POE.
  • Durée : AFPR peut durer jusqu’à 400 heures pour des formations non qualifiantes. POE peut durer jusqu’à 400 heures pour une formation externe ou 230 heures pour une formation interne à l’entreprise.
  • Financement : Pôle emploi finance ces formations. L’entreprise n’a pas à supporter les coûts.

Avantages :

  • Pour l’entreprise : Facilite le recrutement en permettant d’adapter les compétences du futur salarié aux besoins spécifiques de l’entreprise.
  • Pour les candidats : Offre une opportunité de formation ciblée qui augmente leurs chances d’intégration dans l’entreprise.

En recourant à l’AFPR et à la POE, les entreprises peuvent s’assurer d’un recrutement efficace tout en bénéficiant d’un soutien financier de Pôle emploi.

Mis à jour le 12/09/2023

Ils nous font confiance