Financer une formation professionnelle pour les salariés

Financer une formation professionnelle pour les salariés

Les modes de financement de formation professionnelle pour les salariés

Dans le paysage actuel du monde professionnel, la formation continue est devenue une nécessité impérieuse pour tout salarié souhaitant s’adapter, évoluer et prospérer au sein de l’environnement changeant du travail. Les formations professionnelles jouent un rôle crucial pour garantir une employabilité durable, mais comment les financer, surtout lorsque l’on est salarié en entreprise ?

La France, avec sa riche tradition d’investissement dans les compétences, a développé plusieurs dispositifs pour encourager le développement des compétences des salariés. Du Compte Personnel de Formation (CPF), une cagnotte dédiée à la montée en compétence, au Projet de Transition Professionnelle (PTP), permettant une reconversion ou une montée en qualification, les opportunités ne manquent pas.

Les entreprises, quant à elles, bénéficient également de ces dispositifs, car elles y voient l’opportunité d’accroître la compétence de leurs équipes, d’améliorer leur productivité, et finalement, de garantir leur compétitivité sur le marché. De plus, le Plan de développement des compétences et l’abondement CPF offrent aux employeurs des outils adaptés pour répondre aux besoins spécifiques de leur structure et de leur secteur d’activité.

Pour les salariés, ces solutions de financement de formations représentent une chance inestimable d’augmenter leurs qualifications, d’embrasser de nouvelles carrières ou simplement de s’adapter aux exigences d’un poste ou d’un secteur en constante évolution.

Si vous êtes salarié et que vous cherchez à comprendre comment tirer parti de ces dispositifs pour financer votre formation, vous êtes au bon endroit. Découvrez la liste exhaustive des principales solutions de financement spécifiquement conçues pour vous, salariés d’entreprise, désireux de poursuivre votre montée en compétence.

Compte Personnel de Formation (CPF) : Tout ce que vous devez savoir

De votre première expérience professionnelle jusqu’à la retraite, accumulez des fonds sur votre CPF pour financer vos formations, selon vos aspirations. La formation peut se faire sans accord employeur hors temps de travail, avec maintien de salaire sur temps de travail.

Public cible du CPF : Tout professionnel en France, dès 16 ans.

Objectif du CPF : Offrir une autonomie dans la formation continue avec des options de financement total ou partiel.

Formations éligibles : Rendez-vous sur moncompteformation.gouv.fr pour la liste exhaustive, incluant :

  • Certifications RNCP
  • Blocs de compétences RNCP
  • Certifications du répertoire spécifique (RS)
  • Validation d’acquis de l’expérience (VAE)
  • Bilans de compétences
  • Formations pour entrepreneurs
  • Préparations au permis de conduire.

Montant de la prise en charge CPF : Chaque année, recevez automatiquement 500 euros (max 5 000 euros) ou 800 euros pour les moins qualifiés (max 8 000 euros). Le financement est total si le solde couvre la formation. Si insuffisant, sollicitez un complément financier ou autofinancez.

Processus d’accès au CPF :

  1. Créez un compte sur moncompteformation.gouv.fr.
  2. Sélectionnez et inscrivez-vous à une formation admissible.
  3. L’organisme formateur vous contactera sous 48h.

Plan de développement des compétences : Votre guide pour une évolution professionnelle

Le Plan de développement des compétences centralise les formations que l’employeur sélectionne pour l’évolution de ses employés. Il englobe les formations réglementées par accords/conventions et les formations complémentaires non liées directement au poste actuel. Durant ces formations sur le temps de travail, votre salaire reste inchangé.

Public cible : Salariés identifiés par l’employeur pour améliorer leurs compétences, que ce soit pour une progression interne ou pour répondre aux défis du poste.

Objectif du Plan : Permettre une montée en compétence à l’initiative de l’employeur sans puiser dans le CPF.

Formations éligibles : Elles peuvent être vitales pour la tenue du poste (obligation de formation sous risque de sanctions) ou additionnelles, suggérées par l’employeur (requiert votre approbation).

Financement du Plan : L’employeur assure une prise en charge intégrale.

Comment en bénéficier ? : Contactez votre superviseur ou le service RH de votre entreprise pour plus de détails.

Source : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/entreprise-et-formation/article/plan-de-developpement-des-competences

Réorientation avec le projet de transition professionnelle : Guide pour une nouvelle carrière

Le projet de transition professionnelle est un tremplin pour ceux envisageant une reconversion ou une nouvelle orientation métier. Il offre un financement via le CPF pour des formations liées à votre nouveau projet professionnel. De plus, pendant cette formation, vous pouvez jouir d’un congé tout en préservant votre salaire.

Public visé : Ce programme s’adresse à tout salarié envisageant une réorientation professionnelle après avoir effectué 24 mois en tant que salarié (d’affilée ou non), dont 12 mois au sein de la même entreprise. Les critères d’ancienneté ne sont pas requis pour les personnes relevant de l’OETH et celles licenciées pour des raisons économiques ou d’inaptitude.

Objectif du Projet : Se préparer à embrasser une nouvelle carrière via une formation qualifiante.

Formations éligibles : Des programmes certifiés accessibles via le CPF, centrés sur l’apprentissage d’un nouveau métier.

Modalités de financement : Si votre CPF couvre la totalité des frais de formation, la prise en charge est intégrale. Autrement, l’association Transitions Pro intervient pour combler l’écart financier. Votre salaire, lui, est préservé entre 60% et 100% selon la durée de la formation et le montant perçu.

Procédure d’accès : Commencez par solliciter une autorisation d’absence auprès de votre employeur. Par la suite, rapprochez-vous de l’association Transition Pro de votre région pour constituer votre dossier.

Sources : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-des-salaries/article/projet-de-transition-professionnelle

Renforcement de compétences avec le FNE-Formation : Guide pour salariés en transition

Le FNE-Formation est conçu pour soutenir les salariés en activité partielle ou dans des entreprises confrontées à des challenges majeurs, en leur offrant des opportunités de formation. Cet outil se veut être une réponse proactive face aux transformations économiques, préservant ainsi l’employabilité.

Public cible : Il concerne principalement les salariés en régime d’activité partielle, y compris sur du long terme, ou intégrant des entreprises en phase critique, mutation ou reprise.

Finalité du FNE-Formation : Favoriser l’adaptation des salariés aux évolutions du secteur et faciliter l’accès à de nouvelles opportunités professionnelles.

Types de formations acceptées : Sont éligibles des parcours formatifs accompagnés d’un suivi individualisé. Ils doivent cibler un renforcement des compétences du salarié, visant une reconversion, l’acquisition d’un titre (comme un certificat, un diplôme ou une VAE), ou l’assimilation d’outils pour s’aligner avec les évolutions sectorielles. Ces formations ne doivent pas dépasser une durée de 12 mois.

Modalités de financement : La prise en charge varie selon la taille et la situation de l’entreprise :

  • Entreprises de moins de 300 employés : couverture totale des frais.
  • Entreprises dépassant les 300 employés : une prise en charge oscillant entre 40% et 80% selon la situation spécifique (activité partielle, difficultés rencontrées…).

Étapes pour accéder au FNE-Formation : L’employeur devra se rapprocher de son opérateur de compétences, et constituer un dossier détaillant les formations envisagées en vue d’obtenir une subvention.

Source : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/mesures/fne-formation

Guide de la transition collective (Transco) pour la mobilité professionnelle

La Transition Collective (Transco) est une initiative conçue pour soutenir la reconversion et la mobilité professionnelle des salariés face à des postes vulnérables. Elle vise à actualiser ou élargir les compétences des salariés, les orientant vers des domaines en croissance dans leur région.

Public cible de Transco : Destinée aux salariés en position précaire avec un minimum de 24 mois d’expérience salariale, dont 12 au sein de leur entreprise actuelle.

Objectif du programme Transco : Offrir une opportunité aux salariés d’anticiper les évolutions sectorielles et s’orienter vers des métiers en demande dans leur région.

Formations accessibles via Transco : Elles englobent des formations certifiantes ou celles visant la validation des acquis, toutes axées sur la préparation à des métiers en plein essor.

Modalités de financement de la Transition Collective : Le financement, partiel ou intégral, est assuré par l’État en fonction de la taille de l’entreprise. Durant la période de formation, la rémunération du salarié demeure inchangée.

Comment bénéficier du support Transco ? : La procédure est initiée par l’employeur. Elle débute par la conclusion d’un accord GEPP (gestion des emplois et des parcours professionnels) et se poursuit par la soumission d’un dossier à l’association Transition Pro responsable de la zone concernée.

Source : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-des-salaries/transitions_collectives/

Guide du financement Pro-A pour la formation en alternance

La Pro-A, aussi connue sous le nom “reconversion ou promotion par alternance”, est un dispositif conçu pour aider les salariés, notamment ceux disposant d’une qualification moindre, à se développer professionnellement grâce à une formation en alternance aboutissant à une certification.

Cible du dispositif Pro-A : Elle vise principalement les salariés ayant une qualification inférieure à celle d’une licence.

But du programme Pro-A : La finalité est d’offrir une chance aux salariés moins qualifiés d’acquérir une certification professionnelle, leur ouvrant les portes à une promotion ou à un changement de carrière.

Formations éligibles au financement Pro-A : Englobe les formations en alternance d’une durée variant entre 6 et 12 mois, incluant les périodes passées au sein des entreprises.

Modalités de financement par Pro-A : La prise en charge financière est assurée par l’OPCO associé à l’entreprise. Elle peut être intégrale ou partielle, dépendant des normes établies par votre secteur d’activité (montant prédéfini).

Procédure pour accéder au soutien Pro-A : Que l’initiative émane du salarié ou de l’employeur, un consensus entre les deux est primordial. La demande de prise en charge est à adresser à l’OPCO rattaché à l’entreprise.

Source : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-en-alternance-10751/pro-a

Ils nous font confiance